Réouverture Partielle

(2014-02-10)

Le site est réouvert partiellement, mais les forums restent fermés le temps de finir les modifications

(Lire la suite.)

Réouverture en cours

(2014-02-09)

Difficile de ne pas tenir compte de tous vos messages, du simple merci au mail plus long de ce que la Huttevirtuelle vous a apporté.

(Lire la suite.)

Décision du CE du 5/2

(2014-02-05)

Le CE suspend l'arrété a effet immédiat

(Lire la suite.)

En Février & après chaque coup de froid

(2013-02-02)

Reviennent les mêmes débats et la grande question : mais pourquoi le webmaster laisse-t-il marquer ça ou ça ...

(Lire la suite.)

Fermeture de la chasse 59 et 62

(2013-01-24)

En raison "des conditions climatiques" et probablement aussi aux derniers adeptes des tas .....

Fermeture de la chasse des limicoles (prolongation) et anatidés dès ce soir minuit. Seule la chasse des oies reste possible jusqu'au 31/01.

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

  1. #1
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 493

    consultation publique. Très important

    Objet : consultation publique site ministère




    Le Ministère a mis depuis hier en consultation publique le projet de décret fixant la composition du conseil d'administration de l'ONCFS. Cette consultation est ouverte jusqu'au 23 juin 2018.
    Après une première journée, il apparaît que 99% des avis sont défavorables à ce texte au motif que les chasseurs ont trop de représentants dans cette instance.

    Sans préjuger de l'avenir de l'Office, il est nécessaire que nous nous mobilisions pour rééquilibrer les avis de cette consultation pour que le Ministère ne soit pas tenté de revenir sur un projet où effectivement les représentants des chasseurs restent en position de force.
    Nous vous rappelons que pour être pris en compte, votre avis devra préciser que vous êtes favorable au texte.
    Vous pourrez accéder à cette consultation via le lien ci-dessous, et nous vous mettons en pièce jointe le texte en question.

    http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1827

    Vous remerciant de votre participation, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, en l'expression de nos sentiments les meilleurs.

    Jean Michel DAPVRIL
    Directeur Délégué Affaires Juridiques
    Fédération Nationale des Chasseurs
    Association agréée au titre de la protection de l'environnement
    13, rue du Général Leclerc - 92136 Issy les Moulineaux Cedex
    Tél. 01 41 09 65 10 - Fax 01 41 09 65 20 - jmdapvril@chasseurdefrance.com
    Facebook | Twitter | wwww.chasseurdefrance.com


    La balle est dans notre camps. Les résultats montreront l'implication réelle des chasseurs

  2. #2
    chanteuse
    Inscrit
    avril 2004
    Messages
    3 061
    En complément, on trouve également cette actualité sur le site de l'ONCFS :
    Lundi 11 juin, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire a rendu visite à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), sur son site de Saint-Benoist (78). Il était accompagné du préfet des Yvelines et de la députée LREM Aurore Bergé.
    Cette visite intervient alors que le secrétaire d’Etat poursuit ses consultations auprès des différents acteurs de la sphère biodiversité dans le cadre d’une réforme de la chasse française.
    Accueilli par Henri Sabarot, Président du conseil d’administration, et par Olivier Thibault, Directeur général de l’ONCFS, Sébastien Lecornu a pu découvrir le panel des missions dévolues à l’établissement public. Une visite de terrain lui a permis d’assister à la reconstitution d’une opération de police de contre-braconnage, en présence de nombreux journalistes.
    Il a pu ensuite découvrir les missions de suivi de la faune sauvage déployées par les agents de l’ONCFS. Le secrétaire d’Etat s’est informé sur les missions sanitaires menées par l’établissement public, avant de s’essayer au maniement d’un fusil hypodermique.
    Lors du point presse, Sébastien Lecornu a répondu aux différentes questions des médias présents. Il a ainsi rappelé le cadre de l’ambitieux chantier ouvert sur la chasse à la demande du Président de la République. Il a redit que les grandes lignes n’en étaient encore qu’esquissées et que les consultations avec les parties intéressées (chasseurs, APN, ONCFS, etc.) devaient encore se poursuivre.

    Après avoir rappelé le rôle des chasseurs dans la gestion de la biodiversité, le Ministre a tenu à préciser que la réforme du permis devait concerner l’ensemble des chasseurs, et non les seuls détenteurs d’une validation nationale. Il a rappelé l’attachement qui était le sien quant à la mise en place de la gestion adaptative des espèces, soulignant la nécessaire implication des chasseurs et de l’établissement public. Sébastien Lecornu a également rappelé son attachement au rôle de l’Etat, et en particulier aux missions de police dévolues à l’ONCFS.

  3. #3
    chanteuse
    Inscrit
    juillet 2005
    Messages
    1 590
    quant à la mise en place de la gestion adaptative des espèces,???????

    SA PROMET

  4. #4
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 493
    DEJA, on va voir combien de chasseurs répondent à cette consultation

  5. #5
    Caneton
    Inscrit
    juillet 2013
    Messages
    48
    plus 1

  6. #6
    Halbran
    Inscrit
    avril 2016
    Lieu
    80
    Messages
    148
    Pour répondre faut laisser un commentaire ?

  7. #7
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 493
    Citation Envoyé par Crecca80 Voir le message
    Pour répondre faut laisser un commentaire ?
    Tu reprends le texte tel quel en ajoutant que tu es entièrement d'accord

  8. #8
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 250
    Citation Envoyé par Vincent L Voir le message
    En complément, on trouve également cette actualité sur le site de l'ONCFS :
    Lundi 11 juin, Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire a rendu visite à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), sur son site de Saint-Benoist (78). Il était accompagné du préfet des Yvelines et de la députée LREM Aurore Bergé.
    Cette visite intervient alors que le secrétaire d’Etat poursuit ses consultations auprès des différents acteurs de la sphère biodiversité dans le cadre d’une réforme de la chasse française.
    Accueilli par Henri Sabarot, Président du conseil d’administration, et par Olivier Thibault, Directeur général de l’ONCFS, Sébastien Lecornu a pu découvrir le panel des missions dévolues à l’établissement public. Une visite de terrain lui a permis d’assister à la reconstitution d’une opération de police de contre-braconnage, en présence de nombreux journalistes.
    Il a pu ensuite découvrir les missions de suivi de la faune sauvage déployées par les agents de l’ONCFS. Le secrétaire d’Etat s’est informé sur les missions sanitaires menées par l’établissement public, avant de s’essayer au maniement d’un fusil hypodermique.
    Lors du point presse, Sébastien Lecornu a répondu aux différentes questions des médias présents. Il a ainsi rappelé le cadre de l’ambitieux chantier ouvert sur la chasse à la demande du Président de la République. Il a redit que les grandes lignes n’en étaient encore qu’esquissées et que les consultations avec les parties intéressées (chasseurs, APN, ONCFS, etc.) devaient encore se poursuivre.

    Après avoir rappelé le rôle des chasseurs dans la gestion de la biodiversité, le Ministre a tenu à préciser que la réforme du permis devait concerner l’ensemble des chasseurs, et non les seuls détenteurs d’une validation nationale. Il a rappelé l’attachement qui était le sien quant à la mise en place de la gestion adaptative des espèces, soulignant la nécessaire implication des chasseurs et de l’établissement public. Sébastien Lecornu a également rappelé son attachement au rôle de l’Etat, et en particulier aux missions de police dévolues à l’ONCFS.


    JJB:


    Bon, ben j'en conclu que cette réforme est quasiment abandonnée. Ca ne veut pas dire qu'ils ne vont pas pondre des mesurettes qui peuvent se révéler très préjudiciables pour les chasseurs. Mais quand tu lis ce communiqué et que tu connais le fonctionnement de nos Institutions, nous sommes bien loin du commencement de quelque chose.

    Et puis, ouvrir un autre contentieux avec une frange des Français, c'est pas trop le moment...

    Sinon, le permis national, j'y croyais mais il doit planter le budget de l(ONCFS que nous finançons largement. Et je me demandais sur quelle base on calcule les fonds versés à l'ONCFS ? Au pourcentage ? Car si c'est le cas, avec moins de rentrées financières (Permis de chasser), on réduit du coup le part de financement de l'Office.

    Des promesses électorales, rien de plus....en fait.

  9. #9
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 250
    lire; j'en conluS

  10. #10
    Halbran
    Inscrit
    février 2005
    Messages
    202
    Chasse adaptative = piège a cons.j'ai longtemps pensé que les études permettraient de justifier des prélèvements scientifiquement incontestable. Mais l'écologie n'est que politique. Confirmé par le docte Hulot. Donc statu quo sur le coût du permis et sur la chasse actuelle. Le gagnant gagnant c'est toujours dans le fion des chasseurs. Et quand je lis "deal" de Nico je vois lubrifiant. Alors pas de tractation. Juste rester discret et envoyer Thierry costes en Syrie aider les chrétiens d'Orient

  11. #11
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 493
    Citation Envoyé par JJB Voir le message
    JJB:


    Bon, ben j'en conclu que cette réforme est quasiment abandonnée. Ca ne veut pas dire qu'ils ne vont pas pondre des mesurettes qui peuvent se révéler très préjudiciables pour les chasseurs. Mais quand tu lis ce communiqué et que tu connais le fonctionnement de nos Institutions, nous sommes bien loin du commencement de quelque chose.

    Et puis, ouvrir un autre contentieux avec une frange des Français, c'est pas trop le moment...

    Sinon, le permis national, j'y croyais mais il doit planter le budget de l(ONCFS que nous finançons largement. Et je me demandais sur quelle base on calcule les fonds versés à l'ONCFS ? Au pourcentage ? Car si c'est le cas, avec moins de rentrées financières (Permis de chasser), on réduit du coup le part de financement de l'Office.

    Des promesses électorales, rien de plus....en fait.
    Ou alors on recalcule en pensant que beaucoup plus de chasseurs vont prendre le national (principe plus petite marge mais énormément plus de clients pour rééquilibrer).
    Mais bon, ça a fait le buzz chez les chasseurs pendant un an, reste à voir ce que va nous proposer l'"arrêté d'ouverture-fermeture". On peut ajouter les études diverses et variées qui nous apporteront le graal sur un plateau d'argent

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
- Page modifiée le 18/10/2017