Réouverture Partielle

(2014-02-10)

Le site est réouvert partiellement, mais les forums restent fermés le temps de finir les modifications

(Lire la suite.)

Réouverture en cours

(2014-02-09)

Difficile de ne pas tenir compte de tous vos messages, du simple merci au mail plus long de ce que la Huttevirtuelle vous a apporté.

(Lire la suite.)

Décision du CE du 5/2

(2014-02-05)

Le CE suspend l'arrété a effet immédiat

(Lire la suite.)

En Février & après chaque coup de froid

(2013-02-02)

Reviennent les mêmes débats et la grande question : mais pourquoi le webmaster laisse-t-il marquer ça ou ça ...

(Lire la suite.)

Fermeture de la chasse 59 et 62

(2013-01-24)

En raison "des conditions climatiques" et probablement aussi aux derniers adeptes des tas .....

Fermeture de la chasse des limicoles (prolongation) et anatidés dès ce soir minuit. Seule la chasse des oies reste possible jusqu'au 31/01.

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

123 ... Dernière
Page 1 sur 68
  1. #1
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 194

    grippe aviaire 2015-2016

    Grippe aviaire en Dordogne : la chasse interdite dans la zone de surveillance

    Publié le 27/11/2015 à 09h03 , modifié le 27/11/2015 à 08h01 par Pierre-Manuel Réault

    Après la découverte d'un foyer d'infection à Biras, les autorités redoutent que les chiens se saisissent d’oiseaux migrateurs contaminés et propagent le virus H5N1

    Il s’agit d’éviter tout contact entre les chiens de chasse et un volatile infecté. © archives Thierry Suire / « sud ouest »





    Sur les six communes en zone de protection, ainsi que sur les 18 en zone de surveillance (celles situées dans un rayon de 10 kilomètres autour de Biras (24), où un foyer d'infection de grippe aviaire a été découvert, la chasse est suspendue jusqu'au dimanche 6 décembre inclus. Cette mesure, décidée par arrêté préfectoral, concerne toutes les chasses sans exception : petit et gros gibier, migrateurs, nuisibles…



    Publicité

    La décision préfectorale n'a pas manqué de surprendre les chasseurs qui n'entrevoient qu'un rapport lointain entre le virus H5N1 et l'interdiction de chasser le cerf, la biche, le chevreuil, le lapin et les nuisibles. La fédération départementale souligne d'ailleurs qu'elle reçoit depuis mercredi nombre d'appels pour éclaircir ce point. « Il s'agit d'une mesure de précaution, explique Matthieu Salvaudon, son directeur. Les chiens utilisés pour la chasse pourraient en effet se saisir d'un oiseau contaminé et propager le virus. Ils pourraient aussi provoquer des mouvements préjudiciables d'oiseaux migrateurs. » C'est d'ailleurs pour éviter tout contact d'un chien avec le cadavre d'un volatile, que la préfecture n'autorise sur la zone de surveillance que la sortie de chiens tenus en laisse ou sous contrôle de leur maître.
    Des recherches sur le terrain

    La fédération, qui s'attache à prévenir les associations de l'interdiction, s'applique par ailleurs avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage à participer à la lutte contre la grippe aviaire. Liés par un réseau dénommé SAGIR, les agents de l'office et les techniciens de la fédération effectuent sur le terrain une surveillance épidémiologique pour trouver des oiseaux morts ou malades et les transporter au laboratoire départemental d'analyses vétérinaires pour un diagnostic. Mais à ce jour, les recherches ont été infructueuses.

  2. #2
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2008
    Messages
    3 352
    Citation Envoyé par coinc59 Voir le message
    Grippe aviaire en Dordogne : la chasse interdite dans la zone de surveillance

    Publié le 27/11/2015 à 09h03 , modifié le 27/11/2015 à 08h01 par Pierre-Manuel Réault

    Après la découverte d'un foyer d'infection à Biras, les autorités redoutent que les chiens se saisissent d’oiseaux migrateurs contaminés et propagent le virus H5N1

    Il s’agit d’éviter tout contact entre les chiens de chasse et un volatile infecté. © archives Thierry Suire / « sud ouest »





    Sur les six communes en zone de protection, ainsi que sur les 18 en zone de surveillance (celles situées dans un rayon de 10 kilomètres autour de Biras (24), où un foyer d'infection de grippe aviaire a été découvert, la chasse est suspendue jusqu'au dimanche 6 décembre inclus. Cette mesure, décidée par arrêté préfectoral, concerne toutes les chasses sans exception : petit et gros gibier, migrateurs, nuisibles…



    Publicité

    La décision préfectorale n'a pas manqué de surprendre les chasseurs qui n'entrevoient qu'un rapport lointain entre le virus H5N1 et l'interdiction de chasser le cerf, la biche, le chevreuil, le lapin et les nuisibles. La fédération départementale souligne d'ailleurs qu'elle reçoit depuis mercredi nombre d'appels pour éclaircir ce point. « Il s'agit d'une mesure de précaution, explique Matthieu Salvaudon, son directeur. Les chiens utilisés pour la chasse pourraient en effet se saisir d'un oiseau contaminé et propager le virus. Ils pourraient aussi provoquer des mouvements préjudiciables d'oiseaux migrateurs. » C'est d'ailleurs pour éviter tout contact d'un chien avec le cadavre d'un volatile, que la préfecture n'autorise sur la zone de surveillance que la sortie de chiens tenus en laisse ou sous contrôle de leur maître.
    Des recherches sur le terrain

    La fédération, qui s'attache à prévenir les associations de l'interdiction, s'applique par ailleurs avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage à participer à la lutte contre la grippe aviaire. Liés par un réseau dénommé SAGIR, les agents de l'office et les techniciens de la fédération effectuent sur le terrain une surveillance épidémiologique pour trouver des oiseaux morts ou malades et les transporter au laboratoire départemental d'analyses vétérinaires pour un diagnostic. Mais à ce jour, les recherches ont été infructueuses.
    la dordogne haut lieu de la chasse aux canards MDR

  3. #3
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    février 2005
    Messages
    8 620
    Deux choses, même si c'est regrettable pour ces chasseurs, il serait difficile d'ignorer l'impact économique sur la filière et c'est d'autant plus vrai à cette époque.

    D'autre part, les études sur le sujet le confirmeront peut être, le virus est présent au Niger, Nigéria depuis un certain temps déjà, il ne serait pas anormal d'y trouver cette origine en Aquitaine, terre d'escale de nombreux migrateurs, pour autant bien entendu que l'option oiseaux sauvages soit validée.

  4. #4
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Citation Envoyé par Philippe 62 Voir le message
    Deux choses, même si c'est regrettable pour ces chasseurs, il serait difficile d'ignorer l'impact économique sur la filière et c'est d'autant plus vrai à cette époque.

    D'autre part, les études sur le sujet le confirmeront peut être, le virus est présent au Niger, Nigéria depuis un certain temps déjà, il ne serait pas anormal d'y trouver cette origine en Aquitaine, terre d'escale de nombreux migrateurs, pour autant bien entendu que l'option oiseaux sauvages soit validée.
    Je doute qu'on parvienne à y voir clair dans cette affaire.

    Il est flagrant que les autorité nous dissimulent des faits.

    C'est typiquement français cette façon d'opérer.

    C'est pourquoi je crains qu'on peine à obtenir des informations sur le séquençage de cette souche de virus, qui nous permettrait de mieux cerner le problème : son origine et ses sources.

    A l'heure actuelle, il est patent que les autorités mentent, sans doute pour couvrir les éleveurs de canards et d'oies de la région.

    On est en train de nous porter à croire que ce virus vient de l'avifaune sauvage, alors que les informations qui ont filtré à l'origine accusent plutôt la filière de production avicole.

    C'est honteux, mais c'est ça la France. En tout cas dans ce domaine. Car dans les autres pays européens, et au USA, les informations sont communiquées sans rétention et quand les éleveurs sont en cause, on ne me cache pas.

    A suivre...

  5. #5
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Lisez cet article, et je pointerai du doigt ce qui n'est pas clair en me référant à ce qu'il décrit.

    http://www.sudouest.fr/2015/11/26/la...97944-1738.php

  6. #6
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Ce qui n'est pas clair en Dordogne :


    On nous a annoncé un cas de grippe aviaire dans un poulailler domestique décelé vers le 19 ou le 20 novembre.

    Mais dans certains articles reprenant une dépêche de l'AFP, il était d'ores et déjà fait mention de 2 élevages de canards et d'oies où les services vétérinaires avaient décelé la circulation du virus : les pensionnaires de ces élevages étaient en effet porteurs d'anticorps.

    Dans l'article précédent de Sud Ouest (du 26/11), on nous dit que dès le 13 novembre les professionnels n'osaient plus se retrouver "à la terrasse des cafés".

    Par ailleurs, la déclaration des services français à l'OIE fait état d'un évènement qui aurait débuté le 14/11.

    Que peut-on en conclure ?

    1. D'abord que le cas déclaré dans un poulailler domestique n'est pas la source de cette épizootie locale. Car si les oies et canards avaient développé des anticorps, cela signifie que ce viruis circulait dans ces élevage "à bas bruit". Ce qui est un phénomène courant car les anatidés sont résistants aux virus HP.

    2. L'apparition du virus H5N1 HP dans le poulailler est donc certainement une conséquence et non la source de ce foyer. Dans ce cas, l'avifaune sauvage n'y est pour rien : elle en est au pire une victime collatérale.

    3. Les autorités vétérinaires et/ou les éleveurs ont sans doute enfreint les règles sanitaires qui s'appliquent obligatoirement pour lutter contre la grippe aviaire et ils sont conjointement responsable de la dégradation de la situation et de ses conséquences. Il est scandaleux d'assister à la destruction des oies et canards après 15 jours d'observation. C'est un aveu de responsabilité.

    4. Une enquête indépendante (mais n'en rêvons pas en France) devrait prioritairement rechercher si les oies et canards locaux étaient vaccinés ? Et si c'est le cas, avec quel vaccin ? (En théorie, on ne vaccine pas, mais dans la pratique, de nombreux pays ont adopté des politiques prophylactiques déviantes par rapport aux règles de bases conventionnelles.)

    5. Maintenant que le virus circule dans la nature (puisqu'il a contaminé les volailles d'un poulailler) le risque est élevé de ne pas réussir à enrayer l'épizootie.

    6. Les résultats du séquençage de cette nouvelle souche devrait être immédiatement publiés, ainsi que les conditions d'élevage (vaccination, contrôle, etc...) afin que ces données soient intégrées au niveau international, car si il s'agit d'une nouvelle souche, celle-ci est susceptible de se propager plus facilement encore, voire de se réassortir avec des souches "sauvages ou domestiques" existantes...

    Bref ! des apprentis sorciers irresponsables ont apparemment encore joué aux cons et nous prennent pour des lapins de 6 semaines.

    Dans l’immédiat, et par précaution, il ne serait sans doute pas superflu de contrôler les "sentinelles" de la FNC dans une zones nettement élargie autour du foyer en cause.

  7. #7
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Une dernière remarque pour le moment :

    J'ai annoncé depuis ce printemps que nous allions connaître (sans doute dès) cet hiver une crise sanitaire majeure engendrée par la grippe aviaire.

    Ces évènements semblent me donner raison, mais il n'en est rien. Du moins pour le moment.

    Ce H5N1 HP, si c'est une nouvelle souche, ne serait qu'un candidat en lice de plus. Mais ce n'est pas forcément le meilleur.

    Personnellement, je pencherais plus pour d'autres candidats qui circulent très largement dans le monde : H5N8, H5N2, H5N6... mais la liste est longue et il est probable que le bon candidat émergera sans prévenir, à partir d'un réassortiment entre une souche "domestique" et une souche "sauvage", existante ou à venir.

    L'évènement en Dordogne n'est donc peut-être qu'un coup de semonce, un avertissement sans frais.

    Mais si tel est le cas, le traitement de ce cas par nos services "compétents" est dramatiquement irresponsable.

    Une fois de plus, hélas, on mesure combien nous sommes à la merci d'actions et réactions conduites en infraction aux règles et précautions les plus élémentaires... Et je dois dire malheureusement qu'en France, on est incontestablement dans le peloton de tête pour finir champion du monde sur ce terrain là.
    A suivre...

  8. #8
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    8 742
    Boh ... Elections + consommation de volailles en fin d'année ... euh faut pas rêver ! on va pas tirer sur la filière ... les provenances de poussins .. et autres produits issus d'une sélection rigoureusement portée sur le gain financier etc ... bref !
    Le virus aviaires ont encore de beaux jours devant eux ....
    Psy ... du Sniper pictavien ....

  9. #9
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    11 194

    Paris, le 30 novembre2015
    COMMUNIQUE DE PRESSE
    _
    Deuxnouveaux cas d’Influenza aviaire détectés en Dordogne
    _



    A la suite de la détection d’un premier cas d’influenzaaviaire dans une basse-cour le 24 novembre, le plan national d’intervention sanitaired’urgence a été immédiatement activé, conformément aux dispositions européenneset internationales.

    Parmi les actions déployées sans délai, la Directiondépartementale de la protection des populations de Dordogne a mis en place deszones de protection et de surveillance renforcées autour de la basse-cour. Deplus, une surveillance active élargie a été mise en œuvre dans les élevages quifont l’objet d’une surveillance annuelle vis-à-vis du virus de l’Influenzaaviaire. Des prélèvements ont ainsi été réalisés dans différents élevages deDordogne, malgré l’absence de mortalités ou de signes cliniques. Les résultats de ces prélèvements ont révélé laprésence de souches d’Influenza aviaire hautement pathogène pour les volaillesdans deux élevages. Leur séquençage détaillé est en cours de réalisation parl’ANSES. Afin de protégeret de limiter la propagation de la maladie à d’autres élevages d’espècessensibles, les services du ministère de l’agriculture procèdent actuellement àl’abattage de l’ensemble des animaux des élevages concernés et ont décidé lamise en place de mesures de biosécurité dans tout le département. Par ailleurs, il convient de rappeler que l’influenzaaviaire n’est pas transmissible à l’homme par la consommation de viande, œufs,foie gras et plus généralement de tout produit alimentaire. La mobilisation des services de l’Etat est totale auxcôtés des professionnels pour limiter la propagation et les conséquences de lamaladie, notamment à l’exportation.

  10. #10
    Pour info au JT de 13h00 l'origine serait du au migrateur
    Rien ne sert de courir suffit de partir à point

  11. #11
    Caneton
    Inscrit
    février 2013
    Lieu
    MANCHE
    Messages
    96
    Citation Envoyé par 710344
    Pour info au JT de 13h00 l'origine serait du au migrateur
    Et sur france3 Se midi idem .ce sera bien sur la faute a la faune sauvage et non a certains éleveurs irrésponsable qui rapporte bien trop d argent a l état .

  12. #12
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    16 790
    Oui, entendu cette info sur TF1 et Fr3. Comme si les canards sauvages allaient se poser au milieu des gros canards du Sud Ouest

    C'est plutôt une façon de se dédouaner sur des conditions d'hygiène parfois déplorables.

  13. #13
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Citation Envoyé par tryan Voir le message
    Pour info au JT de 13h00 l'origine serait du au migrateur
    Les médias racontent n'importe quoi, comme d'habitude.

    Si vous voulez en savoir plus, le mieux est d'aller regarder chez nos voisins.

    Ainsi, le communiqué du ministère de l'agriculture et de l'environnement anglais est beaucoup plus intéressant que ce que communique notre ministère de l'agriculture.

    C'est scandaleux, mais on a l'habitude en France, où le lobby agricole dicte sa loi aux politiciens et à l'administration.

    En lisant les anglais, on mesure combien notre ministère nous désinforme, et à quel point nos services administratifs de surveillance et de contrôle sont à la botte du ministre, lui-même à la botte des représentants du monde agricole.

    Contrairement à ce qu'annonce le ministère, il en sait suffisamment pour déterminer la source et l'origine de ce foyer : ce virus est apparu dans les élevages repérés dès le 13 ou le 14 novembre, voire même avant.

    Depuis cette date, les autorités ont joué avec le feu et pris le risque de déclencher une crise grave.

    Le virus a été séquencé et on sait parfaitement d'où il provient.

    Ce qui est incompréhensible, c'est qu'on ait attendu 15 jours avant d'abattre les canards et les oies en cause.

    Si ça dégénère, la responsabilité pleine et entière en reviendra à ceux qui ont triché et adopté la politique de l'autruche.

    Mais fort heureusement, ce H5N1 n'est pas un redoutable candidat au déclenchement d'une crise majeure.

    Ce qui ne signifie pas pour autant qu'on peut traiter ce problème avec la désinvolture dont les responsables locaux ont manifestement fait preuve.

    Je vous invite à bien lire ce document et à y relever ce qui est rassurant d'une part, mais aussi ce qui est inquiétant : notamment ceci : - H5N1LPAI was last reported in France in 2009 in Calvados department in northern France in decoy ducks (ie tethered by hunters,and often in contact with wild birds).


    Bonne lecture !

    C'est ici : https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/480529/poa-h5n1-hpai-france.pdf

  14. #14
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Ah au fait, juste une remarque subsidiaire :

    - croisons les doigts pour que nos braves éleveurs d'oies et de canards incriminés ne soient pas tonnayres, et qu'ils n'aient pas de voisin qui élève des appelants.

    Parce que sinon, j'en connais qui vont vous la mettre profond, une fois de plus.

    Pas les écolos antichasse. Non ! Nos amis du monde agricole... Vous savez, ceux qui siègent dans les FDC et qui vous représentent...

  15. #15
    Suspendu
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    679
    Bon...

    Les nouvelles de Dordogne sont très mauvaises.

    http://www.oie.int/wahis_2/public/wa...reportid=19217

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
XHTML 1.0- Page modifiée le 18/10/2017