Bonne Ouverture 2020

(2020-08-01)

Bonne ouverture aux sauvaginiers du DPM.

(Lire la suite.)

Bonne Ouverture 2018

(2018-08-04)

Bonne ouverture 20128 à tous les sauvaginiers

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

Première 12345 ... Dernière
Page 3 sur 25
  1. #31
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    A l'époque, j'étais bien jeune (et je n'avais pas vu naitre mon père comme bruit de chiotte) mais je me rappelle très bien que, des trois huttes ou mon père m'emmenait, pas une seule n'était immatriculées: une a été détruite par la seine, une n'a pas été déclarée et n'existe plus a ce jour et seule la dernière a été immatriculée. De plus les nombreuses "cabanes" que mon grand père construisait au bord des criques n'ont pas été déclarées non plus.
    Donc pour moi il existait bien plus de hutte et l'obligation d'immatriculations a fait baisser le nombre de poste de chasse de nuit.
    Au marais pas une seule hutte n'était immatriculée!!!!!!!
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  2. #32
    chanteuse
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    1 685
    Citation Envoyé par vince27 Voir le message
    A l'époque, j'étais bien jeune (et je n'avais pas vu naitre mon père comme bruit de chiotte) mais je me rappelle très bien que, des trois huttes ou mon père m'emmenait, pas une seule n'était immatriculées: une a été détruite par la seine, une n'a pas été déclarée et n'existe plus a ce jour et seule la dernière a été immatriculée. De plus les nombreuses "cabanes" que mon grand père construisait au bord des criques n'ont pas été déclarées non plus.
    Donc pour moi il existait bien plus de hutte et l'obligation d'immatriculations a fait baisser le nombre de poste de chasse de nuit.
    Au marais pas une seule hutte n'était immatriculée!!!!!!!
    "bruit de chiotte" ? - Très élégant.

    Les huttes n'était pas immatriculées avant qu'elles soient immatriculées. Voilà une info intéressante. Merci beaucoup !

    L'immatriculation obligatoire et généralisée des huttes, tonnes et gabions est un effet de la légalisation de la chasse de nuit. Cela date donc de la loi Voynet, en 2000 si je ne m'abuse.

    A l'époque, toutes les FDC concernées et l'ANCGE ont communiqué avec la plus extrême insistance de sorte que toutes les installations exploitées ou non exploitées soient déclarées.

    Il était bien précisé que c'était primordial, car indispensable pour conserver toutes les installations, y compris celles qui n'étaient plus utilisées.

    Alors, il faut être de très mauvaise foi pour oser affirmer aujourd'hui que la baisse de nombre d'installations est une conséquence de l'obligation de les déclarer.

    En réalité, celles qui n'ont pas été déclarée appartenaient à des propriétaires dont c'était le libre choix. Je suis surpris qu'on conteste aujourd'hui cette liberté et ce libre choix du propriétaire foncier. Il faut vraiment ne rien respecter pour en arriver à tenir ce genre de discours.
    Observateur de terrain

  3. #33
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Faux et archi faux mais on a l'habitude: Bruit de chiotte ça n'est peut-être pas élégant mais ça colle tellement bien au personnage.
    Aucune demarche n'a été engagé par les federations ou autre dans les marais privés.
    Dire que l'obligation d'immatriculé les gabions n'a pas entrainé une baisse des postes de chasse de nuit est une ineptie: cela reviendrait a dire que l'obligation de déposer un permis de construire n'a pas entrainer une baisse des constructions de cabanes, bâtiment et autre (je sais de quoi je parle, j'en sort et quand on voit la quantité de pièce a fournir pour un simple abris de jardin on comprend que certain recule devant la tâche!!!!!!).
    La contradiction apparaît même dans le message de machin qui dit dans un paragraphe que le nombre n'a pas baissé ("que la baisse de nombre d'installations est une conséquence de l'obligation de les déclarer") et qui dans le paragraphe d'après dit que certaine n'ont pas été déclarées ("celles qui n'ont pas été déclarée"). C'était peut-être un choix a l'époque mais le fait est que si vous voulez recréer ces installations maintenant vous êtes dans l'impasse.
    Et ce n'est pas en noyant le poisson avec "le libre choix des propriétaires fonciers" que personne ici ne conteste mais qui pourrait être, dans le cas de mon grand père être complété avec une phobie administrative associé a un esprit contradictoire et résistant, que la pirouette n'est pas visible

    Mort de rire: certaines n'ont pas été déclarées sans faire baisser le nombre
    Un miracle, l'inverse de la multiplication des petits pains
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  4. #34
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2006
    Messages
    2 044
    Tu racontes encore du pipot....
    En vallée Somme/ authie, de TRES nombreuses huttes n'ont pas été immatriculées... Dont une grande partie de huttes " communales " car les mairies ont complètement zappé ce point !
    Il y en a eu un paquet de " si j'avais sû..."
    Bref....

  5. #35
    chanteuse
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    1 685
    Citation Envoyé par le kid Voir le message
    Tu racontes encore du pipot....
    En vallée Somme/ authie, de TRES nombreuses huttes n'ont pas été immatriculées... Dont une grande partie de huttes " communales " car les mairies ont complètement zappé ce point !
    Il y en a eu un paquet de " si j'avais sû..."
    Bref....
    Je ne vais pas perdre mon temps avec celui qui ne vient ici que pour cracher ses insultes au nez et à la barbe des modérateurs...

    Par contre, le kid, ta remarque est recevable, mais incompréhensible compte tenu de l'insistance avec laquelle les FDC et l'ANCGE ont alerté les propriétaires de hutte à l'époque.

    La seule explication, mais vous ne le reconnaîtrez sans doute pas, c'est que les maires n'ont pas cherché à déclarer des huttes qui ne valaient rien et qui n'étaient pas louées pour cette simple raison.

    Il faudra que vous expliquiez à ces élus qu'ils ont eu tort d'abandonner des installations qui ne trouvaient pas preneurs et de gaspiller les deniers de leurs concitoyens sans espoir de retour sur investissement.

    J'ai parfaitement compris la logique de ceux qui regrettent cette situation de faits : ils aimeraient récupérer des numéros pour implanter de nouvelles installations dans des secteurs plus intéressants.

    Du business, ce n'est que ça, et la chasse en crèvera. Mais ça, avant que certains le comprennent....................

    C'est bien ce qui me choque dans le revirement de position de l'ANCGE, qui ne sert que les intérêts des affairistes qui font leur beurre sur le dos des petits chasseurs.

    Vous pouvez m'accuser de ce que vous voulez, j'ai l'habitude. Ce que je vois, et tous ceux qui connaissent le milieu avec moi, c'est la gangrène qui a complètement pourri le milieu. Ceux qui prétendent vouloir offrir des places aux jeunes ne cherchent qu'à se faire de l'argent facile et net d'impôt sur leur dos.

    Si vous voulez faire plaisir aux jeunes chasseurs, invitez-les dans vos bonnes installations au lieu de chercher une excuse pour les marginaliser dans des trous à brin, qui les dégoûteront de la chasse avant leur 5ème permis...
    Observateur de terrain

  6. #36
    chanteuse
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    1 685
    Je corrige une phrase mal tournée :

    Il faudra que vous expliquiez à ces élus qu'ils ont eu tort d'abandonner des installations qui ne trouvaient pas preneurs, et de cesser de gaspiller les deniers de leurs concitoyens sans espoir de retour sur investissement.
    Observateur de terrain

  7. #37
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2006
    Messages
    2 044
    Je t'ai insulté???
    Change de binocles mon gars.... Tu ne comprend que ce que tu veux...
    Un peu comme tes interprétations .... Toujours dans le même sens.... Toujours "â charge" envers un univers dont tu ne fais même pas partie et dont tu te poses en grand connaisseur!
    Dommage , mais si tu connaissais un peu ton sujet, tu serais qu'il y a eu de TRES bonnes installations qui n'ont pas été immatriculées...
    Négligence , je " m'enfoutisme", méconnaissance , peu importe, cela reste une réalité...

  8. #38
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2006
    Messages
    2 044
    Également: pour alerter les propriétaires de huttes...... Vu qu'elles n'étaient pas recencées... Cela a dû être évident pour les FDC et ANCGE de contacter tous le monde....

  9. #39
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Et pourquoi gaspiller les deniers puisque la demande d'immatriculation était gratuite: dossier mal travaillé a priori
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  10. #40
    Désinscrit
    Inscrit
    septembre 2013
    Messages
    185
    le revoilà lui le thetscience lol
    laissez le se masturber avec ses fantasmes d intello rate allez bonne branlette tu as toute la saison pour te tripoter le pistil lol

  11. #41
    chanteuse
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    4 000
    redynamiser les zones desertees , freiner la spèculation immobilière sur les huttes de chasse , mettre fin aux transferts nébuleux de numéros , c'est possible !

    créer une License individuelle "chasse de nuit "

    délivrée annuellement , après accord et cotisation , s'exerçant a partir de huttes non homologuées existantes ou de postes fixes démontables et démontés après chaque saison implantés en des endroits soumis a autorisation .

    on libéralise ainsi la légalisation de la chasse de nuit qui n'était au final qu'une vaste fumisterie , ressemblant plus a une distribution de privilèges aux seuls propriétaires fonciers , qu'a un droit pour tous .

    on offre a un maximum de chasseurs la possibilité d'exercer leur loisir sans pour autant augmenter le parc d'immatriculations mais en le rendant moins spéculatif .

    le caractère annuel de l'obtention de la License oblige son détenteur au respect es règles et a la tenue d'un carnet de prélèvement.


    qu'est ce qu'on attend ?

  12. #42
    chanteuse
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    1 685
    Citation Envoyé par saint nonoré Voir le message
    redynamiser les zones desertees , freiner la spèculation immobilière sur les huttes de chasse , mettre fin aux transferts nébuleux de numéros , c'est possible !

    créer une License individuelle "chasse de nuit "

    délivrée annuellement , après accord et cotisation , s'exerçant a partir de huttes non homologuées existantes ou de postes fixes démontables et démontés après chaque saison implantés en des endroits soumis a autorisation .

    on libéralise ainsi la légalisation de la chasse de nuit qui n'était au final qu'une vaste fumisterie , ressemblant plus a une distribution de privilèges aux seuls propriétaires fonciers , qu'a un droit pour tous .

    on offre a un maximum de chasseurs la possibilité d'exercer leur loisir sans pour autant augmenter le parc d'immatriculations mais en le rendant moins spéculatif .

    le caractère annuel de l'obtention de la License oblige son détenteur au respect es règles et a la tenue d'un carnet de prélèvement.


    qu'est ce qu'on attend ?
    Sur le fond, cette idée pourrait me plaire, en ce qu'elle libéralise et rend aux chasseurs de base un droit qui a permis d'accréditer la "chasse populaire".

    Mais ce serait encore accroître la pression de chasse dans des secteurs où la chasse n'est pratiquée qu'aux passées et de jour; ce qui serait dommageable pour l'accueil de l'avifaune.

    Pour mettre fin à la spéculation et à l'inflation des prix de huttes et des locations, le meilleur moyen serait que les agents du fisc fasse leur travail et fasse payer aux propriétaires les impôts auxquels ils échappent frauduleusement depuis toujours, vu qu'ils ne déclarent pas les revenus ni les plus-values dont ils bénéficient.

    Si les revenus tirés de la chasse de nuit n'échappaient pas à l'impôt, il y aurait moins de profiteurs, moins de gens friqués pour corrompre le marché, et vous verriez que personne n'irait prétendre qu'il faut augmenter le nombre d'installations.
    Observateur de terrain

  13. #43
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Ah oui c'est sur qu'en faisant payer de l'impôt aux propriétaires ça va faire baisser le prix des locations: n'importe quoi. D'après vous qui va renflouer ce manque a gagner: les locataire bien sur......
    Ce qui me fait marrer c'est que ce qui choque pour la chasse de nuit ne fasse pas l'objet des même critiques pour les autres chasses. C'est vrai que critiquer la création des parcs et les chasses au gros a 5000€ serait mal venu pour un scribouillard de PDLC......
    Vous avez voulu le capitalisme: et bien ça ça en est, c'est la loi du marché, de l'offre et de la demande!!!!!Tant qu'il trouveront des gens pour payer ça n'est pas près de changer
    Même si je ne cautionne pas je ne comprend pas pourquoi ça choque pour les huttes et pas pour les autres chasses.
    L'idée de nonoré est excellente puisqu'elle permettrait de reconquérir des territoires laissés sous la pression verte et qui sont maintenant a l'abandon.
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  14. #44
    chanteuse
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    4 000
    Citation Envoyé par Thesound Voir le message
    Sur le fond, cette idée pourrait me plaire, en ce qu'elle libéralise et rend aux chasseurs de base un droit qui a permis d'accréditer la "chasse populaire".

    Mais ce serait encore accroître la pression de chasse dans des secteurs où la chasse n'est pratiquée qu'aux passées et de jour; ce qui serait dommageable pour l'accueil de l'avifaune.

    Pour mettre fin à la spéculation et à l'inflation des prix de huttes et des locations, le meilleur moyen serait que les agents du fisc fasse leur travail et fasse payer aux propriétaires les impôts auxquels ils échappent frauduleusement depuis toujours, vu qu'ils ne déclarent pas les revenus ni les plus-values dont ils bénéficient.

    Si les revenus tirés de la chasse de nuit n'échappaient pas à l'impôt, il y aurait moins de profiteurs, moins de gens friqués pour corrompre le marché, et vous verriez que personne n'irait prétendre qu'il faut augmenter le nombre d'installations.


    il faut ètre pragmatique !

    imposer les locations de huttes ne ferait que rendre les tours encore plus cher et ne serait au final qu'une charge supplémentaire pour locataires et rebuterait bon nombre de propriétaires de petites installations qui préfèreraient ne pas louer que d'avoir a tenir une comptabilité pour peu de bénéfice , ça pourrait ètre fatal a notre pratique .

    pour ce qui est de l'accroissement de la pression de la pression de chasse , c'est relatif et comme tu le précise , ces endroits font déjà l'objet de la pratique cynégétique , ça ne ferait que rajouter quelques heures qui ne sont pas hors migration les plus favorables .plutôt un partage supplémentaire du potentiel d'oiseaux "posables" .

    de plus qu'un chasseur officie de la sorte ou prenne un tour l'acte est le même , soit ca libère une possibilité pour un nouveau chasseur soit ça soulage la pression en un autre endroit

  15. #45
    chanteuse
    Inscrit
    février 2012
    Messages
    1 685
    Citation Envoyé par saint nonoré Voir le message
    il faut ètre pragmatique !

    imposer les locations de huttes ne ferait que rendre les tours encore plus cher et ne serait au final qu'une charge supplémentaire pour locataires et rebuterait bon nombre de propriétaires de petites installations qui préfèreraient ne pas louer que d'avoir a tenir une comptabilité pour peu de bénéfice , ça pourrait ètre fatal a notre pratique .

    pour ce qui est de l'accroissement de la pression de la pression de chasse , c'est relatif et comme tu le précise , ces endroits font déjà l'objet de la pratique cynégétique , ça ne ferait que rajouter quelques heures qui ne sont pas hors migration les plus favorables .plutôt un partage supplémentaire du potentiel d'oiseaux "posables" .

    de plus qu'un chasseur officie de la sorte ou prenne un tour l'acte est le même , soit ca libère une possibilité pour un nouveau chasseur soit ça soulage la pression en un autre endroit
    Je ne comprends pas pourquoi vous défendez les propriétaires de huttes qui se sucrent sur le dos des petits chasseurs, pratiquent la surenchère, ont provoqué l'inflation des prix des locations, et, de surcroît, ne cotisent à rien : ni en impôts, ni en contributions aux structures de la chasse ?

    Pourriez-vous m'expliquer les raisons de votre indulgence ?

    Je suis convaincu que l'application des règles fiscales assainirait le marché, car les propriétaires et les affairistes n'auraient plus intérêt à spéculer ni à pomper à mort dans votre porte-monnaie.

    Il y a aujourd'hui dans le milieu cynégétique trop de personnages qui ne s'investissent que pour faire du business. Et ils sont tout sauf des chasseurs convaincus et passionnés, fidèles à l'esprit des anciens, aux traditions, à la déontologie, et respectueux de la nature et de la faune.

    Tant que vous les défendrez et les protégerez, la chasse sera dans le collimateur des écologistes, y compris les plus modérés.

    Et si vous faites l'autruche, non seulement vous encouragez ces "affairistes", mais vous vous en rendez complices.

    Ce n'est plus la chasse que vous défendez, mais un système commercial dont, et c'est le pire, vous êtes les premières victimes.

    Ceux qui trouvent normal de payer 1000 à 5000 € de location ont tort de croire que c'est une obligation, ou une nécessité. C'est totalement faux. Dans certains départements, hélas devenus plus rares, la chasse au gabion ou à la tonne a échappé à la marchandisation et les passionnés peuvent continuer à chasser sans se saigner à blanc. Et dans ces conditions, les jeunes continuent d'avoir accès à cette chasse... sans qu'il soit utile ni nécessaire de créer de nouvelles installations.
    Observateur de terrain

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
- Page modifiée le 18/10/2017