Bonne Ouverture 2020

(2020-08-01)

Bonne ouverture aux sauvaginiers du DPM.

(Lire la suite.)

Bonne Ouverture 2018

(2018-08-04)

Bonne ouverture 20128 à tous les sauvaginiers

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

12 Dernière
Page 1 sur 2
  1. #1
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    12 627

    Nouvel arrêté grippe aviaire et transport d'appelants 17 sept 2021

    Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION Arrêté du 17 septembre 2021 modifiant l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs et l’arrêté du 16 novembre 2016 définissant les zones géographiques dans lesquelles le transport ou l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont autorisés en application de l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux de risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs
    NOR : AGRG2128199A
    Publics concernés : les établissements à finalité commerciale, les établissements à finalité non commerciale, les propriétaires ou détenteurs des appelants de gibiers d’eau et les propriétaires ou détenteurs des gibiers à plumes.
    Objet :
    modification de l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs et suppression du premier alinéa de l’article 1 de l’arrêté du 16 novembre 2016 définissant les zones géographiques dans lesquelles le transport ou l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont autorisés en application de l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux de risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs.
    Entrée en vigueur : le présent arrêté entre en vigueur immédiatement.
    Notice : cet arrêté modifie les définitions présentées à l’article 2 pour être en cohérence avec les définitions requises par le règlement (UE) 2016/429 et modifie les modalités de gestion des appelants lors de leur transport ou de leur utilisation en période de risque d’introduction d’influenza aviaire en France « modéré » ou « élevé ».
    Trois catégories de propriétaires ou détenteurs d’appelants sont créées en fonction du risque représenté par leur proximité plus ou moins forte avec les oiseaux domestiques.
    Les détenteurs se déclarent annuellement à la fédération départementale des chasseurs qui leur délivre un récépissé précisant leur catégorie. En fonction de la catégorie du détenteur d’appelant, du niveau de risque de son territoire et du classement de son territoire en zone à risque particulier ou non, les possibilités de chasser avec des appelants sont plus ou moins restrictives en ce qui concerne le transport, autorisé ou non, et le nombre d’appelant qui peuvent être utilisés (maximum 30 lorsque le risque s’élève).
    Ne sont pas visés par ces restrictions les appelants présents en permanence sur un site de chasse.
    Les mesures de biosécurité de l’arrêté du 1er août 2006 fixant des mesures sanitaires concernant l’usage des appelants utilisés pour la chasse du gibier d’eau continuent de s’appliquer en tout temps.
    Références : l’arrêté peut être consulté sur le site Légifrance (https://www.legifrance.gouv.fr).
    La ministre de la transition écologique et le ministre de l’agriculture et de l’alimentation,
    Vu le règlement (UE) 2016/429 du parlement européen et du conseil du 9 mars 2016 relatif aux maladies animales transmissibles et modifiant et abrogeant certains actes dans le domaine de la santé animale (« législation sur la santé animale ») ;
    Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment son livre II ;
    Vu l’arrêté du 4 novembre 2003 modifié relatif à l’usage des appeaux et des appelants pour la chasse des oiseaux de passage et du gibier d’eau et pour la destruction des animaux nuisibles ;
    Vu l’arrêté modifié du 16 mars 2016 relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs ;
    Vu l’arrêté modifié du 16 novembre 2016 définissant les zones géographiques dans lesquelles le transport ou l’utilisation des appelants pour la chasse au gibier d’eau sont autorisés en application de l’arrêté du 16 mars 2016 relatif aux niveaux de risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs ;
    Considérant la nécessité de réglementer la gestion sanitaire des appelants, lors de leur transport ou de leur utilisation, en particulier dans les zones traversées par des couloirs des oiseaux migrateurs et de diminuer les risques d’introduction du virus de l’influenza aviaire par ceux-ci,
    18 septembre 2021 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 20 sur 70 Arrêtent :
    Art. 1er. – L’arrêté du 16 mars 2016 susvisé est modifié comme suit : 1o Les dispositions de l’article 2 sont remplacées par les dispositions suivantes :
    « Art. 2. – Les termes suivants : opérateurs, établissements, professionnels liés à l’élevage, vétérinaires, volailles et oiseaux captifs, couvoirs, transporteurs s’entendent au sens de l’article 4 du règlement (UE) 2016/429 du parlement européen et du conseil du 9 mars 2016 relatif aux maladies animales transmissibles et modifiant et abrogeant certains actes dans le domaine de la santé animale (“législation sur la santé animale”). « En complément, les termes utilisés dans le présent arrêté, sont définis ci-dessous :
    « a) “établissement à finalité commerciale” : établissement détenant des volailles ou d’autres oiseaux captifs à des fins commerciales ;
    « b) “établissement à finalité non commerciale” : établissement où des volailles ou d’autres oiseaux captifs sont détenus par leurs détenteurs soit pour leur consommation personnelle ou pour leur propre usage, soit comme animaux d’agrément ou de compagnie ;
    « c) “propriétaire ou détenteur” : tels que définis à l’article L. 201-2 du code rural et de la pêche maritime ;
    « d) “Appelants” : tout oiseau des familles des anatidés et des rallidés, destiné à être utilisé pour la chasse au gibier d’eau tel que visés dans l’arrêté ministériel du 4 novembre 2003 modifié. » ; 2o A l’article 4, le dernier alinéa est remplacé par l’alinéa suivant : « La modulation du classement du risque s’applique à tout ou partie du territoire national. Les zones à risque particulier peuvent faire l’objet de mesures particulières au sein d’un territoire d’un risque donné. La liste des communes composant ces zones à risque particulier figure à l’annexe 3 du présent arrêté. Les zones à risque particulier auxquelles elles appartiennent figurent dans la 4e colonne du tableau de l’annexe 3. Ces zones à risque particulier peuvent faire l’objet de mesures particulières au sein d’un territoire d’un risque donné. » ; 3o
    A l’article 6 : a) Les points 2 et 3 sont remplacés par :
    « 2. Dans les parties du territoire où le niveau de risque est “modéré”, des mesures renforcées de biosécurité définies par arrêté du ministre chargé de l’agriculture s’appliquent dans les zones à risque particulier.
    « 3. Dans les parties du territoire métropolitain où le niveau de risque est “élevé”, les mesures renforcées de biosécurité prévues par arrêté du ministre chargé de l’agriculture s’appliquent, y compris hors des zones à risque particulier. » ;
    b) Le point 4 est supprimé ; 4o Les dispositions de l’article 8 sont remplacées par les dispositions suivantes : « Art. 8. – Mesures particulières relatives aux appelants pour la chasse au gibier d’eau.
    « I. – Définition des catégories de propriétaires ou détenteurs. « Les propriétaires ou détenteurs d’appelants sont répartis en 3 catégories :
    « – la catégorie 1 qui détient outre ses appelants au plus 15 oiseaux et qui n’est pas en lien épidémiologique avec un établissement à finalité commerciale ;
    « – la catégorie 2 qui détient outre ses appelants, plus de 15 oiseaux mais qui n’est pas en lien épidémiologique avec un établissement à finalité commerciale ; « – la catégorie 3 qui est en lien épidémiologique avec un établissement à finalité commerciale, quel que soit le nombre d’appelants détenus. « Chaque propriétaire ou détenteur se déclare avant chaque début de saison de chasse auprès de la fédération départementale des chasseurs en précisant la catégorie à laquelle il appartient. « La fédération départementale des chasseurs délivre un récépissé annuel qui permet l’utilisation ou le transport des appelants et qui précise notamment la catégorie du propriétaire ou détenteur. « Le propriétaire ou détenteur des appelants tient à disposition des agents mentionnés à l’article L. 205-1 du code rural et de la pêche maritime le récépissé annuel lors du transport ou de l’utilisation des appelants.
    « II. – Mesures liées au transport et à l’utilisation des appelants.
    « 1 Lorsque le niveau de risque est “modéré” dans les zones à risque particulier, le transport ou l’utilisation des appelants sont autorisés sous réserve : « – d’un transport ou d’une utilisation d’un nombre d’appelant d’au plus 30. Le seuil précité ne s’applique pas lorsque les appelants sont présents sur le site de chasse de façon permanente ; « – du respect de la mesure de biosécurité du III du présent article.
    « 2 Lorsque le niveau de risque est “élevé” dans les zones à risque particulier : « – le transport et l’utilisation des appelants sont autorisés pour les propriétaires et détenteurs de catégorie 1 sous réserve de l’application des conditions listées au point 1 précédent ; « – l’utilisation des appelants est autorisé aux propriétaires ou détenteurs des catégories 2 et 3 habituellement présents sur site de chasse. 18 septembre 2021 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 20 sur 70 « III. – Seuls les appelants d’un unique propriétaire ou détenteur sont présents simultanément sur un même lieu de parcage ou hutte de chasse. »
    Art. 2. – Le premier alinéa de l’article 1er de l’arrêté du 16 novembre 2016 susvisé est supprimé. Art. 3. – Le directeur de l’eau et de la biodiversité, le directeur général de l’alimentation et les préfets sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui entre en vigueur immédiatement.
    Fait le 17 septembre 2021.
    Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, Pour le ministre et par délégation : Le directeur général de l’alimentation, B. FERREIRA
    La ministre de la transition écologique, Pour la ministre et par délégation : Le directeur de l’eau et de la biodiversité, O. THIBAULT

  2. #2
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    juillet 2009
    Lieu
    duck-land
    Messages
    5 380
    baissez vous monsieur , toussez , outch ca fait mal comme chaque année maintenant
    un cacheur et un pêckeur ça fait 2 minteurs !!!
    ya bin trop d'cravates ...



  3. #3
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    février 2005
    Messages
    10 314
    ça reste acceptable pour le plus grand nombre tout de même.

  4. #4
    Halbran
    Inscrit
    octobre 2010
    Lieu
    coutances
    Messages
    336
    Citation Envoyé par tiululu Voir le message
    baissez vous monsieur , toussez , outch ca fait mal comme chaque année maintenant
    Tu vois il y en as qui dis merci

  5. #5
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    février 2005
    Messages
    10 314
    pffffffff 30 oiseaux ça ne te suffit pas ? Perso je t'en aurais fourgué 5...

  6. #6
    Halbran
    Inscrit
    octobre 2010
    Lieu
    coutances
    Messages
    336
    Les industriels font naître et élever les canards en Chine et dans les pays de lest dans des conditions déplorables comme pour tout c’est toujours les mêmes qui font de la merde et c’est les autres qui paye et qui trinque je supporte de moins en moins c’est hypocrisie mondialisée pour le fric le fric le fric encore le fric et toi pauvre pouilleux dans ton gabion tu n’as que les yeux pour pleurer c’est pas une question de 30 oiseaux c’est une question qu’on se fout de ta gueule.

  7. #7
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Citation Envoyé par Philippe 62 Voir le message
    pffffffff 30 oiseaux ça ne te suffit pas ? Perso je t'en aurais fourgué 5...

    Pas besoin de le dire on s'en serait doute: quand tu dis pour le plus grand nombre on a bien comprit que c'était pour toi. Ce qui doit t'emmerder c'est qu'ils n'ai pas écrit noir sur blanc qu'il y avait plus de risque avec les hybrides

    Moi ce que je ne comprends pas c'est qu'a partir du moment ou on nous autorise a prendre nos oiseux pourquoi on en limite le nombre.
    Si les nouvelles mesures font qu'il n'a plus de danger de propagation de la GA, pourquoi il y aurait plus de risque d'en prendre plus de 33 plutôt que 5
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  8. #8
    Citation Envoyé par vince27 Voir le message
    Pas besoin de le dire on s'en serait doute: quand tu dis pour le plus grand nombre on a bien comprit que c'était pour toi. Ce qui doit t'emmerder c'est qu'ils n'ai pas écrit noir sur blanc qu'il y avait plus de risque avec les hybrides

    Moi ce que je ne comprends pas c'est qu'a partir du moment ou on nous autorise a prendre nos oiseux pourquoi on en limite le nombre.
    Si les nouvelles mesures font qu'il n'a plus de danger de propagation de la GA, pourquoi il y aurait plus de risque d'en prendre plus de 33 plutôt que 5
    Mathématiquement 5 fois plus de chance tout simplement...... mais pourquoi essayé de prendre des risques,je trouve cela correcte dommage pour ceux qui aiment Les basse-cours .
    SOYONS RAISONNABLES.

  9. #9
    Halbran
    Inscrit
    octobre 2010
    Lieu
    coutances
    Messages
    336
    Tu as un petit problème dans ta tête pas 5 fois plus de chance t’es canards tu l’es mes en quarantaine avant de les remettre dans ton parc avec les autres ????? Mais je ne doute pas que l’on va avoir le droit à si tu n’as Pas 200 parcs chez toi c’ Pas la peine d’aller au gabion

  10. #10
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Je constate que tu es aussi mauvais en math et en statistique que pour le reste.
    Il suffit qu'un seul canard soit porteur pour être le vecteur.
    Le canard malade qui va poser sur la mare va venir au contact de l'appelant, que tu en ais 30 ou 5 il va y venir .... ou pas. Et ca n'est pas parce que tu a 30 canard que tu as six fois plus de vehiculer le virus que si tu en avais 5
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  11. #11
    G
    Citation Envoyé par vince27 Voir le message
    Je constate que tu es aussi mauvais en math et en statistique que pour le reste.
    Il suffit qu'un seul canard soit porteur pour être le vecteur.
    Le canard malade qui va poser sur la mare va venir au contact de l'appelant, que tu en ais 30 ou 5 il va y venir .... ou pas. Et ca n'est pas parce que tu a 30 canard que tu as six fois plus de vehiculer le virus que si tu en avais 5
    Je parle pas de véhiculer ,mais de contracter,s’il vous plaît soyez un peu plus prudent et élégant dans vos jugements,pas d’agressivité.
    SOYONS RAISONNABLES.

  12. #12
    court cri
    Inscrit
    août 2007
    Messages
    872
    Citation Envoyé par Eodicneme Voir le message
    G
    Je parle pas de véhiculer ,mais de contracter,s’il vous plaît soyez un peu plus prudent et élégant dans vos jugements,pas d’agressivité.

    Ah oui et pour le véhiculer il ne faut pas l'attraper. Relis moi bien le criard et peut-être que tu arriveras a comprendre
    Moi je ne me fatigue plus a t'expliquer car, comme disait mon grand père, une brouette tu ne lui parles pas tu la pousses

    Et de toutes façons tu n'es même pas un chasseur
    L'ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crane

  13. #13
    Suspendu
    Inscrit
    juillet 2013
    Messages
    605
    ces qui l oedicme car tous le monde conné sauf moi ces vrai que ces un infiltré sinon j aime bien le lire aussi

  14. #14
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2003
    Lieu
    La côte
    Messages
    2 148
    Cela ne vous rappelle personne ? Vraiment ????
    Numéro de permis de chasse : 62 1-20790

  15. #15
    Suspendu
    Inscrit
    juillet 2013
    Messages
    605
    Bin je pense philipe 62 ou TS mais je suis pa sur et je veux pas encore tricar 6 mois car une fois j'ai demander comment j'etai exclut 1 semaine et pour sa j ai prix six mois lpresque co

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
- Page modifiée le 18/10/2017