Bonne Ouverture 2020

(2020-08-01)

Bonne ouverture aux sauvaginiers du DPM.

(Lire la suite.)

Bonne Ouverture 2018

(2018-08-04)

Bonne ouverture 20128 à tous les sauvaginiers

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

Première ... 111213
Page 13 sur 13

Sujet : cartouche

  1. #181
    chanteuse
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    1 947
    Citation Envoyé par Eodicneme Voir le message
    ,IPour notre ami chassoune la Briere est le premier marais d'eau douce en france devant la camargue ,dans notre région en Normandie les huttiers croient à <l’effet de masse >si tu ne mets pas 40 appelants sans une dizaine de canes cage tu ne tues rien ......Une fois en Briére en fin de saison nous avons chassés qu’avec des mâles colvert ,mon ami le fait encore souvent.En Briére pas de chasse la nuit ,le canard venant du golf du Morbihan ou de l’estuaire de la Loire peut se nourrir tranquillement la nuit et la répartition des oiseaux se fait dans tout le marais.
    Eodicneme,

    Certes il y a des endroits en Normandie ou effectivement le principe et l'effet de masse fait presque force de loi , baie de Seine ( quoique nombre de cage limité ) , vallée d'Arques etc .... mais ce n'est fort heureusement pas le cas partout , car il y a beaucoup de petites installations, sans beaucoup de concurrence, pour petits budgets qui ne le necessitent pas. Beaucoup mettent l'accent sur un blettage efficace agrementé de quelques sauvagines et de quelques colverts hyper sélectionnés. De toutes les façons, ces gabions n'interessent pas les "pros de la chasse au GE" et les viandards car même si l'action est à un tarif très raisonnable ils n'auront effectivement pas la place d'attacher leurs 30 ou 40 couples de sauvages avec l'espoir vain de faire 500 pièces dans leur année ! Ce n'est peut-être qu'anecdotique mais en BdS , en début de saison j'en ai vu arriver avec un Renault Master chargé a barroter de sauvages, commencer à piquer à l'eau à 15h00 et finir à 19h00..c'est tout dire ! Concernant le fait de ne chasser qu'avec des maillards, j'ai essayé avec plus ou moins de réussite selon les huttes, leur emplacement et leur environnement. Quand comme moi tu aimes le calme à l'eau ça peut être une bonne alternative . Perso je suis un inconditionnel de la cane de pose , je ne parle pas du Court cri mais bien de la cane de pose, ce type de cane que tu n'as que une ou deux fois dans ta carrière de huttier. Un coup de gueule ...plouf ...c posé ! J'en ai eu une dont la voix ne ressemblait à rien... C'était de "l'éwipo allongeo , amasso, vomito, " moche mais s'en était à un point ou travaillant le lendemain j'allais quand même à la hutte sûr que si elle donnait c'était une pose et si elle restait silencieuse, il n'y avait rien ! Quand tu perds une cane comme celle là et bah tu pleures jusqu'au moment de raccrocher ! En conclusion (pour Chassoune) si effectivement nous n'étions pas des passionnés nous les "anciens" nous aurions eu toutes les bonnes raisons de laisser tomber, car de fait, et je le crie haut et fort " c'était bien mieux avant". L'esprit était tout autre et c'était surtout une vraie chasse populaire sans artifices et sans étalage de signes extérieurs de richesse souvent significatifs d'une incommensurable pauvreté d'esprit ! Et puis à l'époque quand on partait à la hutte on ne se demandait pas si on allait tuer, on se demandait plutôt ce que l'on allait tirer. Pourtant ce n'était en aucun cas synonyme de massacres. C'était 4, 5 poses avec une moyenne de cinq à six canards à terre . On avait veillé toute la nuit, on était crevés, on arrivait au boulot la tête "dans le cul" mais on était heureux et pressés d'y retourner même pour une toujours possible bredouille !
    Science sans conscience n'est que ruine de l' âme

  2. #182
    Modérateur
    Inscrit
    août 2003
    Messages
    12 725
    Citation Envoyé par FABRICEG Voir le message
    Eodicneme,

    Certes il y a des endroits en Normandie ou effectivement le principe et l'effet de masse fait presque force de loi , baie de Seine ( quoique nombre de cage limité ) , vallée d'Arques etc .... mais ce n'est fort heureusement pas le cas partout , car il y a beaucoup de petites installations, sans beaucoup de concurrence, pour petits budgets qui ne le necessitent pas. Beaucoup mettent l'accent sur un blettage efficace agrementé de quelques sauvagines et de quelques colverts hyper sélectionnés. De toutes les façons, ces gabions n'interessent pas les "pros de la chasse au GE" et les viandards car même si l'action est à un tarif très raisonnable ils n'auront effectivement pas la place d'attacher leurs 30 ou 40 couples de sauvages avec l'espoir vain de faire 500 pièces dans leur année ! Ce n'est peut-être qu'anecdotique mais en BdS , en début de saison j'en ai vu arriver avec un Renault Master chargé a barroter de sauvages, commencer à piquer à l'eau à 15h00 et finir à 19h00..c'est tout dire ! Concernant le fait de ne chasser qu'avec des maillards, j'ai essayé avec plus ou moins de réussite selon les huttes, leur emplacement et leur environnement. Quand comme moi tu aimes le calme à l'eau ça peut être une bonne alternative . Perso je suis un inconditionnel de la cane de pose , je ne parle pas du Court cri mais bien de la cane de pose, ce type de cane que tu n'as que une ou deux fois dans ta carrière de huttier. Un coup de gueule ...plouf ...c posé ! J'en ai eu une dont la voix ne ressemblait à rien... C'était de "l'éwipo allongeo , amasso, vomito, " moche mais s'en était à un point ou travaillant le lendemain j'allais quand même à la hutte sûr que si elle donnait c'était une pose et si elle restait silencieuse, il n'y avait rien ! Quand tu perds une cane comme celle là et bah tu pleures jusqu'au moment de raccrocher ! En conclusion (pour Chassoune) si effectivement nous n'étions pas des passionnés nous les "anciens" nous aurions eu toutes les bonnes raisons de laisser tomber, car de fait, et je le crie haut et fort " c'était bien mieux avant". L'esprit était tout autre et c'était surtout une vraie chasse populaire sans artifices et sans étalage de signes extérieurs de richesse souvent significatifs d'une incommensurable pauvreté d'esprit ! Et puis à l'époque quand on partait à la hutte on ne se demandait pas si on allait tuer, on se demandait plutôt ce que l'on allait tirer. Pourtant ce n'était en aucun cas synonyme de massacres. C'était 4, 5 poses avec une moyenne de cinq à six canards à terre . On avait veillé toute la nuit, on était crevés, on arrivait au boulot la tête "dans le cul" mais on était heureux et pressés d'y retourner même pour une toujours possible bredouille !
    Ah, j'aime...

Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
- Page modifiée le 18/10/2017