Bonne Ouverture 2018

(2018-08-04)

Bonne ouverture 20128 à tous les sauvaginiers

(Lire la suite.)

Bienvenue, Non inscrit

123 ... Dernière
Page 1 sur 31
  1. #1
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 299

    La chasse adaptative ???

    Flash info FNC : Le Président de la République lance les réformes de la chasse française.













    in[COLOR=#FFFFFF !important]Share








    [/COLOR]

    Le Président de la République lance les réformes de la chasse française.Issy-les-Moulineaux le 20 février 2018Le Président de la République a reçu le 15 février 2018 à l’Elysée Willy Schraen, le président de la Fédération Nationale des chasseurs, en présence de ses conseillers ainsi que de Thierry Coste et François Patriat, sénateur de Côte d’Or. L’objectif était de faire le point sur l’avancement des réformes de la chasse française destinées à mieux intégrer la chasse dans les politiques environnementales et rurales. Willy Schraen a fait état des premiers résultats positifs des réformes structurelles engagées avec le ministre de tutelle de la chasse sans cacher les sujets qui font encore débat avec Nicolas Hulot depuis quelques semaines.Le chef de l’Etat a rappelé qu’il avait pris des engagements personnels très clairs durant la campagne présidentielle, notamment au congrès de la FNC et qu’il avait lui-même souhaité que François Patriat négocie et signe les 30 propositions de réforme proposées par le monde de la chasse au nom de la République en Marche dans le cadre des élections législatives. Le Président de la République ayant rappelé que ses engagements seraient tenus, le sujet des chasses traditionnelles a fait l’objet d’un bref échange compte tenu de ses positions antérieures très explicites. Néanmoins concernant la vénerie, Emmanuel Macron a demandé que la FNC organise la concertation pour proposer des solutions sur la gestion des animaux chassés qui pénètrent dans les villages.Dans une ambiance studieuse et très cordiale, Willy Schraen a pu débattre avec le Président de la République de deux réformes ambitieuses.1/ La mise en place d’une véritable approche "adaptative" de la gestion de l'ensemble des espèces chassables ou non. Le chef de l’Etat souhaite qu’un bilan global de toutes les espèces migratrices ou sédentaires soit établi chaque année à la fin du printemps et que des décisions, en corrélation avec les chasseurs, puissent être adaptées en conséquence d'un bilan partagé et accepté. La volonté de l'Etat sera de garantir la cohérence de débats scientifiquement objectifs sur chaque sujet traité. La protection complète soumise à une vision doctrinaire de part et d'autre doit se transformer en une approche pragmatique et moderne de la gestion de toutes les espèces. Le système de renseignement en ligne des prélèvements par application téléphonique dédiée, proposé par la FNC, a donc reçu l'approbation du chef de l'Etat. Cette nouvelle approche sera portée par la France au niveau européen et sera d'abord mise en œuvre dès le mois de février 2019 sur l’oie cendrée, afin de permettre la régulation de cette espèce surabondante et problématique à l'échelle européenne. Les cas du cormoran et de la pêche de loisir du bar ont aussi été évoqués, et les mêmes méthodes de gestion devront être appliquées.La chasse et la pêche ne doivent plus être les seules variables d'ajustement en cas de baisse significative des effectifs européens d'une espèce, mais un outil quantitatif adaptable si besoin, à condition de traiter en amont les causes réelles des problèmes.2/ La réforme du permis de chasser. Le chef de l’Etat a donné son feu vert pour réorienter les flux financiers issus du monde cynégétique, tout en favorisant un permis de chasser plus accessible financièrement pour les chasseurs nationaux. La proposition à 200€ pour un permis national est validée dans le droit fil des engagements du Président de la République sur le développement de la chasse dans les territoires ruraux, ainsi que le tourisme cynégétique qui en découle. Il a été clairement rappelé que le permis départemental ne subirait aucune modification de coût pour l'ensemble des chasseurs souhaitant chasser dans leur seul département. Cette réforme implique également une proposition concernant la dotation financière des fédérations régionales à des fins principalement scientifiques et dans une meilleure application des politiques environnementales régionales.Au final, et pour que la compétitivité des permis départementaux soit préservée, une réflexion globale sur le coût prohibitif de certains timbres sangliers lié directement à des dégâts de gibier non maîtrisés devra être menée, se basant sur l'ensemble des moyens mis à disposition des fédérations comme le timbre, le bracelet et la contribution territoriale. Cette réforme ne devra pas conduire à la réduction des moyens de l’ONCFS, qui joue un rôle essentiel de police environnementale et qui est aussi une police de proximité indispensable à l’échelon départemental , aux élus locaux et à tous les gestionnaires des espaces et des espèces.De nombreux autres sujets concernant la chasse, l’impact de la gestion forestière et agricole, les pesticides, et la ruralité en général ont été abordés et ont fait l'objet d'un échange passionné.Le président de la FNC a insisté sur l’importance du bénévolat dans le monde associatif rural et a plaidé pour que des incitations existent pour les bénévoles de ces associations. Une prochaine audience avec le Président de la République est prévue en juin afin de faire le point sur l’avancement des négociations européennes et des différentes réformes qui vont être lancées.Au regard du passé, cela démontre un changement radical de méthode, décidé par Emmanuel Macron, à l’égard du monde de la chasse et plus généralement de la ruralité.Pour Emmanuel Macron qui assume pleinement ses racines provinciales et rurales, la chasse doit rester un formidable atout pour la biodiversité et le développement des territoires ruraux. Pour lui, la chasse va au-delà d’être un simple loisir sportif, en étant pour beaucoup de chasseurs un véritable mode de vie. C’est pour cette raison qu’il souhaite consolider cette dynamique rurale qui existe dans toutes nos régions avec le réseau associatif de la chasse française.

  2. #2
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 299
    Le chef de l’Etat souhaite qu’un bilan global de toutes les espèces migratrices ou sédentaires soit établi chaque année à la fin du printemps et que des décisions, en corrélation avec les chasseurs, puissent être adaptées en conséquence d'un bilan partagé et accepté. La volonté de l'Etat sera de garantir la cohérence de débats scientifiquement objectifs sur chaque sujet traité

    JJB:
    Comment faire un bilan annuel d'espèces migratrices ?

    L'Etat garantira la cohérence des debats scientifiquement "objectifs" ?



  3. #3
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 299
    Franchement je suis séduis par cette nouvelle approche d'une chasse qui a le soucis de prélever en fonction d'un stock. Mais quid des autres pays européens car notre gibier est internationnal.

    Quand à l'objectivité portée par les services compétents de l'Etat sur les dossiers scientifiques, je ne pense pas qu'on en ait eu une belle démonstration avec le dossier oies de M Boos.

    Donc, prosaïquement, je me pose la question de savoir comment l'Etat pourra garantir un arbitrage entre chasseurs et protectionnistes sachant que le Ministère de l'Ecologie ne porte pas la chasse dans son coeur ?

    J'ai bien peur que ce soit un match à deux contre un.

    Le sujet mérite débat dans nos rangs car il nous offre tout de même l'opportunité de chasser certaines espèces en février, chose que nous réclamons depuis longtemps.

    C'est pour moi une avancée notable, citoyenne car responsable de comportements dans la sphère publique et le patrimoine commun des français.

    D'un autre côté, "chat échaudé craint l'eau froide" et la confiance que je porte à certains services de l'Etat est toute relative comme le passé nous l'a démontré sur les fermetures de la chasse.

    Alors oui, mais c'est un accord du bout des lèvres en ce qui me concerne....mais déjà en instituant des protocoles qui protègent les intérêts des chasseurs.

  4. #4
    court cri
    Inscrit
    décembre 2003
    Messages
    967
    jjb, le programme de gestion adaptative des oies est un programme européen qui a vue le jour en 2016 à la demande de la france ( royal ) il a un budget de 460 000 euros sous la coupe de l'AEWA certains états membres ( pas tous ) chasseur ecolo agri et devait voire le jour en 2019 . Rien de nouveau sous le soleil, je trouve meme déplacé de reprendre cette annonce à des fins personnels meme si j'adhère sur le fond

  5. #5
    Caneton
    Inscrit
    février 2008
    Messages
    93
    fin du moratoire du courlis cette année et après !!!!!!!!!!
    sarcelles !!
    siffleurs !!
    vanneaux !!
    je sens dans cette méthode ,les chasseurs de gibier d'eau seront les perdants,on nous fera plaisir avec les oies et le tour est joué

  6. #6
    chanteuse
    Inscrit
    octobre 2006
    Messages
    1 629
    Exact rich59...

  7. #7
    chanteuse
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    3 445
    on sait ce que c'est l'adaptatif !
    c'est le vanneau , le courlis ;;;;

    on a eu a valider des données puisqu'on a prit des mesures

    a chacun de se prononcer sur la méthode

    façon "courlis "
    façon chevreuil
    chasseur de mes deux , est ce un gay ?

  8. #8
    Caneton
    Inscrit
    juillet 2013
    Messages
    51
    je pense que ça sera façon"Cocus" mon cher Nono

  9. #9
    chanteuse
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    3 445
    Les baises pourront se compter
    Comme avec les courlis et les chevreuils
    chasseur de mes deux , est ce un gay ?

  10. #10
    Caneton
    Inscrit
    février 2008
    Messages
    93
    méthode courlis "
    une explication le fait de le tirer sur le dpm et interdit à l intérieur des terres alors que cette espèce est beaucoup plus présente à la côte que sur les terres
    qu elle est définition du mot moratoire.
    A moins que ce soit uniquement une décision politique

  11. #11
    c'est quoi "facon chevreuil"??

  12. #12
    chanteuse
    Inscrit
    août 2014
    Messages
    3 445
    Citation Envoyé par Jérémy60 Voir le message
    c'est quoi "facon chevreuil"??
    salut jereme

    je crame mon dernier post

    admettons , le milouin , en declin , selon des sources

    en adaptatif :::::

    sur le dpm moins de o,5 pour cent du prelevement

    ils iront pas trop râler, si on le ferme a la chasse

    projet

    autorisé a la chasse dans les départements OU il est emblématique (dombes etc )
    avec carnet de prelevement

    fermé ailleurs !

    facon chevreuil ; les effectifs remontent , plus de bagues pour les détenteurs , les autres , ceinture !
    chasseur de mes deux , est ce un gay ?

  13. #13
    mouais... pour le cheuvreuil pas trop d'accord.... si TOUS les "petits" avaient le droit à une attribution... ba la population serait (encore) vite mise à mal... entre les prélèvements et les bléssés (plomb).
    Je pense (j'espère) qu'ils auront compris de leurs erreurs niveau attribution... chez moi (Ouest Oise) la population se releve enfin un peu. Vu pas mal de beau spécimens sur le dernier mois

    Mais ce n'est pas le sujet ici (enfin pas sur ce type de gibier )

  14. #14
    Halbran
    Inscrit
    août 2010
    Lieu
    tarnos
    Messages
    404
    On sera les dindons de la farce.............
    Comment faire confiance à notre nouveau Napoléon ?????????????
    Quand on est arbitré par le camp d'en face...............On perd systématiquement.
    Regardez le sport, en général, les arbitres ont TOUJOURS une tendance, ou préférence, c'est comme vous le désirez chers amis.
    Mais...... C'est ainsi, et ainsi va la vie........
    Si on prend ce chemin "foireux", on va à la catastrophe.
    Chaque fois qu'on a fait ami-ami avec les écolos, on l'a eu profond, je n'ai aucune confiance en notre président, en notre gouvernement, en nos écolos et encore moins en Mister Mhulot pour obtenir du réel. Non, il n'y aura que de l'adaptation, et pas dans notre sens.
    C'est ainsi, et ainsi va la vie.

    Je plains nos jeunes............

  15. #15
    chanteuse enrouée
    Inscrit
    mars 2005
    Messages
    17 299
    Oui, on a un peu le cul entre deux chaises entre chasser avec bon sens et se faire rouler une fois de plus comme avec l'épisode ses Tables rondes et des moratoires. De mémoire, le moratoire sur le courlis ne devait pas durer que 5 ans ? C'est quoi l'actualité..j'ai pas suivi ? le sujet a de nouveau été évoqué pour une réouverture hors DPM ?

    " La volonté de l'Etat sera de garantir la cohérence de débat scientifiquement objectifs sur chaque sujet traité "

    Cette phrase n'est pas de nature à me rassurer. C'est quoi le scientifiquement objectif ?

    Le rapport oie de V Schricke, objectif ?

    Et le pas correctement objectif le rapport oies M Boos ?

    Il faut plus de transparence sur ce dossier que sur les tables rondes. WS nous représente et nous doit des comptes, nous les mandants qui l'avons désigné, indirectement, pour nous représenter en tant que chasseur.



Règles des messages

  • Vous ne pouvez pas créer de sujets
  • Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
  • Vous ne pouvez pas importer de fichiers joints
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
  • Les BB codes sont Activés
  • Les Smileys sont Activés
  • Le BB code [IMG] est Activé
  • [VIDEO] code is Activé
  • Le code HTML est Désactivé
Partenaires
- Page modifiée le 18/10/2017